Les monteurs Suèdois

Après nos amis Irlandais que je vous ai déjà présentés , voyons maintenant les monteurs étrangés .

Pour cette semaine commencons par deux monteurs de mouches Suèdois et la semaine prochaine deux monteurs Italiens.

N’hésitez pas à venir à leur rencontre durant ces deux jours afin d’échanger avec eux sur leur savoir faire.

Merci à Isabelle et David Gourong pour les traductions.

Le 27 Janvier J-13

NIKLAS DAHLIN   (Suède)

J’ai toujours aimé pêcher, mais je suis devenu un pêcheur quand j’ai découvert la pêche à la mouche.

Pendant l’été 2005, j’ai pu m’essayer une première fois, sans grand intérêt, à cette pêche. Vers Noël, un peu désœuvré, j’ai acheté un « Kit de montage débutant » proposé par un magasin de pêche. De suite, j’ai trouvé cela très distrayant et pensé que ce serait un bon moyen de me vider la tête après une journée de travail. Apres quelques mois, je me suis senti plus aguerris et me suis passionné pour des montages traditionnels et tout particulièrement le style des mouches sèches américaines “Catskills» et celui  des fameuses  “North Country flies” anglaises. Douze ans  plus tard, je suis désormais invité à plusieurs salons en Europe et aux USA, pour expliquer mes montages.

Il est plus important de pêcher que d’attraper du poisson  voilà ma devise

ALEXANDER GULLSTRAND  (Suède)

La pêche a toujours fait partie de ma vie, depuis ma tendre enfance jusqu’à aujourd’hui.  Je me souviens avec tendresse des moments passés avec mon père à pêcher et chasser.

La pêche à la mouche; C’est une passion voire une drogue. J’aime cette qualité de vie, cette proximité à la nature et le partage entre amis.  J’ai paradoxalement commencé le montage de mouche assez tardivement.  J’ai été plus que chanceux de rencontrer de nombreux monteurs de qualité qui m’ont inspiré et permis d’être ce que je suis aujourd’hui. J’aime avant tout expérimenter et trouver ma propre façon de faire mes mouches.

Pour le salon de Muret, je monterai plus spécifiquement des imitations de sedges en poil de cervidés.