Les monteurs et facteurs de cannes Italiens

ENRICO FANTASIA  (Italie)

 

La vie est imprévisible !. J’ai joué du cor d’harmonie dans l’orchestre philarmonique de la Fenice.  Par la suite, je suis devenu chef de mon propre restaurant à Venise. Je suis maintenant négociateur en vin et installé à Dublin. J’ai également l’occasion de voyager à travers le monde pour cuisiner pour des célébrités. Je me suis essayé à la pêche à la mouche par un agréable dimanche de printemps, il y a de nombreuses années et j’ai été immédiatement accro (et ceci bien avant d’avoir ferré le moindre poisson…).

Monter ma première mouche a donc été une suite logique et je suis désormais invité sur différents salons en Europe pour transmettre mes connaissances. Mon intérêt se porte aujourd’hui sur les mouches traditionnelles irlandaises, ainsi que sur leurs adaptations modernes tant pour le design que pour les matériaux.

FEDERICO RENZI  (Italie)

Je vis en Toscane. Le vin est ma deuxième passion  après la pêche bien sur!.  J’ai attrapé mon premier poisson à l’âge de 4 ans! J’ai maintenant 53 ans et je ne peux toujours pas me passer d’être au bord d’une rivière, d’observer les poissons, d’étudier la vie des insectes aquatiques et de monter des mouches.

Je publie régulièrement des articles dans un grand magazine de pêche italien ou j’aime faire des parallèles entre la pêche à la mouche et certaines pensées philosophiques. J’aime tout particulièrement imiter les insectes. J’ai trouvé ma propre technique avec peu de matériels. J’ai également développé des mouches adaptées pour la pêche en mer méditerranée.

 Seul un pêcheur à la mouche peut comprendre la poésie de notre sport, qui devrait être enseigné à l’école, le monde en serait meilleur!.

 Moreno Borriero

Je suis originaire d’Afrique du Sud. C’est en m’installant en Italie dans les années 80, que j’ai attrapé le virus de la pêche à la mouche. En 2000, j’ai pris la présidence de mon club et j’ai commencé à guider professionnellement principalement en Toscane et en Ombrie (Lima, Serchio, Tevere, Nera …). Mes mouches préférées sont fabriquées avec du CDC que je mélange avec d’autres matériaux synthétiques ou naturels comme la plume de coq et le poil de chevreuil.

Un autre virus, m’a conduit dans les années 2000 à la fabrication de cannes en bambou refendu. J’en fabrique et commercialise pour de nombreux pays dont la France grâce à une collaboration de longue date avec « Le Moulin de Gémages ». Je conçois principalement des cannes pour la pêche en sèche bien qu’il m’arrive de fabriquer sur commande d’autres types de canne avec des actions bien précises tel que des petites cannes « Switch ». La plupart de mes modèles font entre 6 et 9 pieds et mes clients apprécient mon effet « carapace de tortue flammée » qui sublime les cannes. J’aime cependant également faire des cannes classiques.

J’ai été invité à de nombreux salons tels que le « Salon de la Pêche Sportive » à Paris, le « Sa.Na.Ma » à Saint-Etienne, l’ « EWF » en Allemagne, le BFFI en Angleterre et l’Exposition sud-africaine Flyfishing & Flytying.

Je suis actuellement vice-président de l’association italienne de facteur de canne en bambou refendu  ( I.B.R.A ) et je remercie le Collectif Clubs Mouche31 de me donner l’opportunité de vous montrer notre savoir-faire.

Le 02 Fevrier J-7